Cette série prend place à travers la France, la Belgique et l’Espagne. Elle montre le besoin des Hommes de marquer leurs lieux de vie, leurs villes, comme si rien n’avait changé depuis le temps des peintures rupestres, il y a 40 000 ans. Je n’ai conservé que les graffitis faits sur des surfaces carrées, pour contenir cet instinct dans une forme régulière, pour mettre de l’ordre dans le chaos.